Séminaire : Méthodes et outils numérique pour appréhender les rapports sensibles à l’espace – Vendredi 28 janvier – 9h30-12h30

Méthodes et outils numériques pour appréhender les pratiques et les rapports sensibles à l’espace

Coordination : Claire Cunty – Thierry Joliveau – Hélène Mathian
Discutante : Dominique Chevalier

  • Changement d’heure et de lieu en présentiel :
    Salle de La Rotonde, 9:00 – 12:30 DERNIÈRE MINUTE : 9:30 – 12:30
    Université Lyon 3
    18 rue Chevreul, Lyon 7 

    En visio-conférence : inscription auprès d’Hélène Mathian ici…

 

On utilise de plus en plus couramment des méthodes et des outils numériques pour collecter, traiter et analyser les pratiques spatiales des individus et leurs rapports sensibles à l’espace (perceptions, émotions, sentiments, représentations …). Les questions méthodologiques qui se posent nous semblent dépasser les limites des différents champs thématiques d’application et appeler à trouver des solutions communes.

Ce séminaire est l’occasion d’aborder les questions méthodologiques et conceptuelles associées aux protocoles d’acquisition et d’analyse des données pouvant rendre compte des rapports sensibles à l’espace à partir de trois retours d’expérience relevant de domaines d’études et d’objectifs différents :

  • « Cartographie interprétative du danger »DILEM -Déplacés et Indécis Livrés à Eux-Mêmes après l’accident nucléaire de Fukushima (M. Augendre, C. Cunty, H. Mathian)
  • « Relations des habitants de Martinique aux milieux aquatiques »Littoral 2020 –  (M. Cottet, A. Honegger, R. Monassier)
  • « Expérimentations de la ville hôte par les étudiants internationaux »(C.Cunty, J-F. Grassin (ICAR), H. Mathian)

L’objectif du séminaire est d’ouvrir la discussion sur différents points à l’articulation entre méthodes et concepts, par exemple :

  • Du « lieu »  au dessin sur la carte
    • Effet des outils : fond cartographique, dessin numérique (crayon, pinceau)
    • Effet d’échelle et de généralisation
    • Effet individuel : rapport au thème et à la zone d’étude, connaissance de la carte, rapport au dessin, interprétation de la consigne, interférence de la personne qui enquête…
  • Représentations mentales et représentation spatiale
  • Rapport entre lieu et expérience du lieu : que peut-on saisir de la perception et de l’expérience sensible ?
  • Confrontations d’approches qualitatives et quantitatives : entretiens et cartes dessinées
  • De l’expression individuelle aux représentations collectives ? Procédures statistiques et procédés visuels, parcours personnels et représentations territoriales ?
  • Finalité des méthodes, usabilité, opérationnalité

Contact: Hélène Mathian