EVS 2.0 La lettre d’information du laboratoire, lundi 18 mai 2020

Cher.e.s tout.e.s,

Nous voici en deuxième semaine déconfinée. Les réouvertures des sites et les départs en mission ne s’effectuent encore qu’au compte-goutte, mais nous avons le plaisir de vous annoncer l’arrivée d’un nouveau collègue au sein d’EVS. Gilles PINAY, Directeur de recherche au CNRS et actuellement en détachement à l’INRAE a en effet demandé son rattachement à notre équipe, ce rattachement sera effectif après l’été. En outre la réflexion sur les impacts environnementaux de nos pratiques de recherche avance : le groupe de travail associé envoie, via ce fil info, une enquête ouverte à tout membre de l’Unité.

 
Animation scientifique

Gilles Pinay travaille sur la dynamique des nutriments dans les espaces fluviaux et en particulier sur les processus biogéochimiques qui régulent les flux d’azote dans les cours d’eau. Son travail s’est notamment orienté sur les effets des processus microbiens observables à l’échelle du site, leurs conséquences à l’échelle du cours d’eau puis du bassin-versant. Le changement d’échelle est donc au cœur de son travail et a motivé son intégration à EVS. Une autre motivation correspond à la volonté de travailler en interdisciplinarité, avec les géographes, avec les juristes de l’environnement. (Lien ResearchGate ici…)

 
Vie de l’Unité

Le laboratoire EVS a mis en place une évaluation de ses émissions de gaz à effet de serre pour l’année 2019. Ce travail s’inscrit dans une démarche de lutte contre le changement climatique au sein de la recherche scientifique française (voir ici…). En plus de cette démarche collective, l’HCERES demande qu’un travail sur l’impact de la recherche sur l’environnement soit engagé dans les unités en les encourageant à décliner les mesures prises.

La méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre mise en œuvre dans EVS, vise à évaluer les émissions directes et indirectes. Pour évaluer certaines émissions indirectes de gaz à effet de serre, une enquête destinée à l’ensemble du personnel et des membres d’EVS a été mise en place, composée de 2 parties :

1. Une première partie concernant nos déplacements domicile-travail : lien ici…. Il s’agit de renseigner votre « trajet type » pour vous rendre sur votre lieu de travail.

2. Une seconde, concernant nos usages informatiques : lien ici.
Attention, elle nécessite d’aller regarder les volumes stockés sur chaque espace externe que vous possédez.
(pour une aide en ligne, suivre ici ce lien…)

Les 2 parties sont indépendantes, les questionnaires sont anonymes et l’ensemble dure environ 15 minutes.

Pour que cette évaluation des émissions indirectes d’EVS soit la meilleure possible, il est indispensable que le plus grand nombre réponde à ce questionnaire.

Nous vous remercions par avance pour votre disponibilité et pour votre contribution à cette évaluation qui doit permettre une prise de conscience collective sur nos pratiques dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

Les résultats de ce bilan carbone vous seront transmis dès que possible.

Le groupe de travail “TRansition Ecologique EVS” : Lucie Farard, Christina Aschan-Leygonie, Aurélien Christol, Natacha Gondran, Hélène Mathian

 
Journées EVS

Face à l’impossibilité de réunir un collectif en présentiel, la direction a décidé d’ajourner officiellement les journées EVS (3 au 5 juin 2020). Ces dates sont conservées pour assurer les comités de suivi individuels de thèse. La direction travaille à la réorganisation d’un moment collectif, à distance, début juillet.

Erratum

L’interview de Franck Perret dans le Fil d’info de la semaine dernière comportait une réponse tronquée. Avec toutes nos excuses, la voici en entier, avec la question posée :

Question : Ce prix consacre la qualité et l’originalité de vos travaux, d’après vous qu’est-ce qui a retenu l’attention du CNRS ? Est-ce votre parcours dans sa continuité ? S’agit-il plutôt de certains travaux en particulier ?

Je pense que l’attention du CNRS s’est portée sur le développement de circuit électronique bas coût dédié à l’instrumentation en milieu naturel. Le coût de ce type d’instrumentation dans le commerce est très élevé. Cette démarche a pour but de permettre le déploiement de station de mesure sur plusieurs sites d’étude avec un faible budget.

Bonne semaine à tou.te.s

La direction EVS 2.0