Tribune : Information géographique et science ouverte- science reproductible

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ISIG et l’atelier SNetG s’associent pour accompagner méthodologiquement et épistémologiquement les chercheur.e.s  sur les questions de science ouverte et reproductible. Ceci implique des aspects méthodologiques fondamentaux sur les bonnes pratiques pour la documentation des données acquises et créées, pour les traitements de ces données et la  reproductibilité de ces traitements, ce qui conduira à discuter aussi des pratiques de valorisation des résultats.

Les formations méthodologiques sont organisées par ISIG , et nous proposons que l’atelier “Spatialités Numériques et Géomatique” accompagnera ce cycle de formation avec des séminaires de retours d’expériences et de discussion critiques sur les enjeux associés et les  implications de ces pratiques sur nos recherches et nos métiers.

Quelques idées:

  • Retours d’expériences sur le partage des données au sein de projets . Coord Kristell Michel ?
  • Les outils de la science ouverte ?  Comparaison des plateformes de “versements”.
  • Retours d’expériences sur l’utilisation des données ouvertes :  (Barbara Belletti/ Lise Vaudor ??)
  • Workflow, modélisation…. et sciences reproductibles : Cyrille C.
  • Données ouvertes et collaboratives, science citoyenne – retour critique – (Matthieu Adam, Thierry Joliveau ??)
  • Nouveaux modes de valorisation de nos productions , “faits marquants”… dans nos domaines, qu’est ce que c’est ? (blog, data papers, code, fil twitter, ….)

Merci de faire des propositions  en commentaire qui seront intégrés à cette “tribune”

—————————————————————————————————————————————————–

Rappel – Journée EVS 2021- Chaque atelier avait été sollicité pour réfléchir à la science ouverte au prisme des thématiques qui lui était propre:

1) Résultats de l’enquêtelien vers la synthèse
2) thèmes à discuter
=> Nouveaux usages
– gestion de la visibilité en ligne du chercheur et de ses travaux : page web perso, LinkedIn, twitter, research Gate … => Peer Reviewing ? Valorisation de ses productions
– Reproductibilité de la science / réutilisation de données, de codes, autre(s)
– Codage collaboratif
– Collaboration codeurs/non codeurs

=> Reproductibilité / SO et coûts associés
– Le temps entre le paper sur la data avant le data paper
– Le temps “humain” que cela prend
– Coût d’une publication dans une version OpenAccess d’une revue internationale.

Réponses à la question 1 (Pensez-vous être suffisamment accompagné.e pour le stockage et la diffusion de vos productions (données, codes, développements web…)
* Science qui s’ouvre # à la société # aux autres chercheurs (déjà difficile) –> science ouverte (questions sémantiques autour de la définition + questions éthiques)
* le citoyen capteur => construction du projet/ instrumentalisation/ diffusion – valorisation
* Ethique – Co- construction avec enquêtés
* Logique FAIR => logique de sciences participatives
* Science ouverte : Science ouverte aux autres chercheurs, science participative, science citoyenne
* Partage des résultats – “rendre” aux citoyens les résultats – => Vulgarisation, communication, transmission de la culture scientifique
* Compétences, outils… temps nécessaires et moyens et quels supports de communication

Réponses à la question 2 (Voudriez-vous voir aborder une question spécifique sur cette thématique de la science ouverte pendant nos échanges lors des journées de l’UMR ?)
* Données ouvertes: nettoyage, pérennisation (comment, qui ??? exemple de réseaux autour de ces tâches- quelle valorisation de ces tâches) + gestion des volumes de données (big data – on n’est pas forcément outillé)
* Code: capitalisation de travail / propriétés – citations –
* Partage en interne de nos connaissances/pratique de développement
* Comment on rend compte de ce que l’on fait sur les réseaux sociaux/ comment s’en empare-t-on/ et doit on s’en emparer –

*Réponses à la question: Auriez vous un séminaire ou une référence illustrant une de ces questions à proposer ? (même si ce n’est pas vous l’orateur.trice)

* J’avais trouvé intéressante une intervention d’H. Commenges sur le sujet de la “transition numérique dans les labos” . Une impression qu’il y manquait encore quelque chose sans pouvoir le pointer du doigt mais un excellent début.
* https://sygefor.reseau-urfist.fr/#/training/7107/7711/?from=true
* Comment créer un observatoire du sensible sur la ville (données sur la perception sonore, olfactive, chaleur ) de la ville