L’équipe

Annuaire des membres du laboratoire

Jean-François Berger

Directeur de recherche CNRSChangements climatiques et/ou environnementaux : impacts abrupts sur les civilisations anciennes, effets du forçage anthropique sur les paysages et les hydrosystèmes, mise en évidence des changements climatiques millénaires
Travail EVS-IRG 5, Avenue Pierre Mendès-France 69676 BRON Cedex Téléphone professionnel: 04 78 77 31 13

Atelier(s) et /ou plateforme(s) de l’UMR 5600 EVS

Atelier 5 : Changements environnementaux

Atelier 8 :Recherches en géomatiques

Présentation synthétique des recherches

Mes projets de recherches sur les interactions socio-environnementales sont réalisés dans le cadre d’une recherche pluridisciplinaire, collective, multi-scalaire et diachronique (« longue durée ») à la charnière des sciences de la Terre, du sol, de la nature et de l’Homme et de la Société. Elle s’ancre en milieu terrestre, c’est à dire au plus près des habitats et des terroirs exploités par les hommes (notamment les milieux humides) et cherche donc à décrire directement les impacts des changements climatiques et/ou environnementaux +/- abrupts sur les civilisations anciennes. Les objectifs concernent la mise en évidence des changements d’écosystèmes qui jouent un rôle primordial sur les ressources alimentaires ou sur l’accessibilité à certaines zones, notamment dans les environnements sensibles comme les milieux fluviaux, les milieux humides littoraux ou continentaux ou les marges arides. Les évolutions culturelles et techno-économiques sont interprétables comme des réponses et ajustements de ces systèmes socio-écologiques à des processus internes ou à des changements environnementaux d’origine humaine ou naturelle (collaboration étroite avec l’archéologie).

J’ai plus récemment orienté mes projets sur les trajectoires des cultures humaines, en intégrant les réponses ou les bifurcations sociétales identifiées lors de modifications des conditions de milieu (d’origine climatique ou anthropique), notamment pour les périodes néolithique et antique (projets ANR Obresoc, ANR Neoarabia, Paleomex-Mistral, PCR Crémieu…).

La caractérisation du paléo-Anthropocène est le second point fort de mes recherches. Centré sur le nord-ouest du bassin méditerranéen et le bassin du Rhône, elle s’est d’abord développée dans les travaux du TGV-Méditerranée (fin années 90), puis du PCR-Crémieu (2002-2010), de l’ANR Pygmalion (2008-2012) avec 3 équipes partenaires (Edytem, ISTO, Chronoenvironnement) et du projet Leverhulm (London College, Univ. Plymouth, 2018-2019) pour caractériser les forçages anthropiques sur le couvert végétal et le fonctionnement hydrosédimentaire de l’Holocène récent dans les Alpes du Nord et leurs piémonts, puis plus récemment sur le bassin haut Ligérien (Aypona, Wraac-feder) avec l’Université Clermont-Auvergne et Geolab. Elle se poursuit aujourd’hui dans les projets de l’OHM-Vallée du Rhône (Labex-Drihm) et l’OSR 4-5, en se focalisant sur les derniers siècles de la grande accélération de l’emprise humaine.

Directions et co-directions de thèses

– 1 co-direction de thèse avec D.Lefevre (Pr. Univ. Montpellier 3) : Bruno Depreux, Université Montpellier 3, bourse labex Archimède) (2016-en cours), Intitulé du sujet : « Dynamiques des environnements et du climat des marges arides de la Méditerranée à l’Holocène : entre forçages climatiques et anthropiques. Quels impacts sur les communautés humaines ? Etude comparative de deux régions du Maroc oriental »

– 1 co-direction de thèse avec Laurent Bouby (ISEM-Montpellier) : Blandine Lecomte-Schmitt, Univ. Lyon 2-ED 483 (2015-en cours), Intitulé du sujet : « L’homme et les ressources ligneuses depuis les Ages des métaux dans le couloir rhodanien : exploiter, habiter, vivre et s’adapter dans un milieu naturel à l’équilibre fragile ».

– 1 co-direction de thèse avec H.Piégay (DR CNRS, UMR 5600) : Gary Lardeau, bourse ENS Lyon (sept 2017 -en cours). Intitulé du sujet : « Le Paysage Palimpseste du corridor rhodanien: approche géohistorique des paysages fluviaux ».

Programmes et réseaux de recherches

Au cours des cinq dernières années, j’ai obtenu des financements sur 13 projets dont 7 que j’ai coordonnés ou coordonne :

– 2 OHM vallée du Rhône 2014-2015 et 2016-2017,

1 BQR Lyon 2-2015-2016 (avec M.Poux),

1 Paléomex Maghreb 2015-2020 (INEE-INSU),

1 Mistral Envimed 2017-2018 (INSU),

1 PEPS Archéomangroves de l’INEE 2015-2016,

1 ANR Néoarabia 2017-2020)

Je suis investi dans 6 autres comme spécialiste, responsable d’axe et/ou co-encadrant de doctorants (Aypona, Wraac-Feder, Gergovie/Sarliève-CG63, OSR 4 et 5, OHM 2017, OHM 2018).

Collaborations académiques : Oxford Brooks, London College, Univ. Milan, Univ. Pise, Univ. Bologne, CSIC-Madrid, CSIC-Barcelone, Univ. Cantabrique, CGMED-Tunis, INP-Tunis, Univ. Mohammed V-Rabat…

Responsabilités dans la recherche

Co-responsable de l’atelier 5 avec Etienne Cossart et Hervé Cubizolles

Principaux enseignements :

Master 2 Graine« Gestion de l’environnement » : modules ” sols et sociétés”, “géoarchéologie” et “pratique en laboratoire (Université Lyon2).

Master 2 « Géoenvironnement », UE trajectoires environnementales sur le thème “Changements env. et culturels holocènes : quels forçages ? » (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)