Les thèses

Afficher tous

Mathilde Padilla

Doctorante Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de LyonDomaines de recherche : architecture, patrimoine du XXe siècle, façades légères, Jean Prouvé, rénovation, habitat et confort, transition énergétique, construction éco-responsable
Photo de Mathilde Padilla

Informations biographiques

Présentation synthétique des recherches

La thèse de Mathilde Padilla, démarrée en mars 2018, porte sur la réhabilitation des façades légères dans l’habitat du XXe siècle avec un projet démonstrateur sur l’immeuble les Cèdres construit par l’architecte François-Régis Cottin et le constructeur Jean Prouvé à Lyon (1959-1962). L’objectif de cette recherche est de proposer des solutions de réhabilitation de ce type de façades en associant de nombreux acteurs dans une démarche pluridisciplinaire et en répondant aux divers enjeux historiques et patrimoniaux, architecturaux et constructifs, de thermique, d’acoustique et d’ambiance auxquels s’ajoutent des demandes sociales. Ces propositions seront menées sur la base d’une connaissance exhaustive de l’existant et seront ensuite testées grâce à des prototypes fabriqués aux Grands ateliers de l’Isle-d’Abeau dans une démarche conjuguant patrimoine, confort, énergie et économie. La démarche pourra être transposable à d’autres immeubles dotés de façades légères.

Co-directions de thèses

Cette thèse est co-dirigée par Philippe Dufieux (EVS-LAURe) et Olivier Balaÿ (AAU-CRESSON)

Programmes et réseaux de recherche

– Doctorat sous contrat CIFRE (ANRT) avec l’agence d’architecture archipat (Lyon) et en partenariat avec diverses entreprises (TRIBU, LASA, KCM, DECARE, la Régie Franchet). Thèse rattachée à la Chaire partenariale d’enseignement et de recherche en architecture « Habitat du Futur » (Ministère de la Culutre, ENSA Lyon, Saint-Etienne, Grenoble, Clermont-Ferrand et Grands Ateliers Innovation Architecture)

– Participation au projet « La réhabilitation des façades légères dans l’habitat du XXe siècle, de l’étude à l’expérimentation », Ph. Dufieux resp. scient., Programme interministériel de recherche « architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle » 3e session, PUCA, BRAUP (MC), 2019-2020.

Principaux enseignements

Conférences, séminaires du domaine d’étude de master AHD (ENSA Lyon, novembre 2018 et novembre 2019)

Formations et distinctions

2017 : Architecte Diplômée d’Etat (ENSA Lyon)

2017 : Master Ville et Environnement Urbain (Université de Lyon)

2015 : Diplôme d’Etude en Architecture, valant grade de licence (ENSA Lyon)

2012 : Baccalauréat Scentifique, Section Science de l’Ingénieur, Spécialité Mathématiques, obtenu avec Mention Bien (Lycée Simone Veil, Sain-Bel)

Expériences professionnelles en bref 

Expérience en agence d’architecture :

– architecte DE à l’Agence archipat (Lyon) : comme doctorante CIFRE depuis mars 2018, comme salariée  dessinateur de juillet 2017 à février 2018

– stages de master : agence AUA Céline Grieu (Lyon, mars-juin 2017), agence Chareyre et Pagnier Architectes (Lyon, mai-juillet 2016)

Expérience associative et de représentation étudiante :

– Représentante des doctorants à la Commission Recherche et au Conseil Pédagogique et Scientifique de l’ENSAL (depuis 2018)

– Membre de la Commission Vie Etudiante de l’ENSAL en tant que déléguée de promotion (2013-2017),

– Union Nationale des Etudiants en Architecture et Paysage (secrétaire 2015-2016, présidente 2014-2015, trésorière 2013-2014, rédactrice en chef de AP, journal de l’UNEAP en 2014),

– Administratrice de PDE  – Profession et Défense des Etudiants (2013-2016)

– Co-présidente de l’association AAA (ENSAL, 2013-2014),

– Membre de l’équipe du WEI – Week-End d’Intégration  (ENSAL, 2012-13).

 

Date de dernière mise à jour : 19 décembre 2019