Les thèses

Afficher tous

Henri Michel Sémou Diouf

Doctorant Université Jean MonnetL’impact du développement des activités agricoles sur les tourbières des Niayes et la ressource en eau (Sénégal) : l’évolution de l’occupation du sol, des pratiques culturales et des écosystèmes humides au cours des 70 dernières années
Site internet: Researchgate

Information biographiques

Atelier(s) et /ou plateforme(s)

Plateforme : EVS /  ISTHME

Atelier 8 : Recherches géomatiques

Atelier 5 : Changements environnementaux

 

Domaines de recherche

Sujet : L’impact du développement des activités agricoles sur les tourbières des Niayes et la ressource en eau (Sénégal) : l’évolution de l’occupation du sol, des pratiques culturales et des écosystèmes humides au cours des 70 dernières années. « En co-tutelle avec Boubou Sy de l’Université Gaston Berger, Sénégal.

Présentation synthétique des recherches

Mes travaux portent sur l’évolution de l’occupation du sol et des pratiques de l’agriculture au cours des 70 dernières années avec celle des écosystèmes humides et tourbeux qui occupent certaines dépressions du système dunaire des Niayes, au Sénégal. L’importance de cette région pour la fourniture en produits agricoles du pays en général, et de la région urbaine de Dakar en particulier est considérable. L’augmentation constante des besoins conduit à une accentuation de la pression agricole dans ces secteurs où la ressource en eau reste relativement abondante et accessible. A travers ce travail de thèse, nous tenterons donc de caractériser et de préciser les menaces qui pèsent sur les Niayes. Nous replacerons les dynamiques actuelles du système tourbières/pratiques culturales dans une perspective historique en reconstituant l’histoire de l’occupation des sols au cours des 70 dernières années (1950-2017).