Les thèses

Afficher tous

Alice Moret

Doctorante ENS de Lyon
Travail Bureau 206 Ecole Normale Supérieure de Lyon 15 parvis Descartes Lyon 69007 France
Photo de Alice Moret

Informations biographiques

Domaines de recherche

Géographie urbaine ; ville ordinaire ; front d’urbanisation ; circulations ; mobilités ; transports ; infrastructures ; discontinuités ; détroit.

Intitulé de la thèse : Franchir le Bosphore et circuler à Istanbul : discontinuités et fabrique de la ville ordinaire.

 

Ateliers et plateformes

– Institut Français d’Études Anatoliennes, à Istanbul, notamment l’Observatoire Urbain d’Istanbul.

– Cette thèse pourra s’inscrire dans l’atelier 6 d’EVS « Faire territoire, faire société : Dialogue société – environnement, dynamiques sociales et fabrique territoriale », en particulier dans l’axe sur « Pouvoirs, territoires, mobilités » et dans celui sur « la fabrique de l’urbain ».

– Cette recherche pourra aussi trouver sa place dans l’atelier 3 « Urbanisation et anthropoconstruction : Fabrication, formes, usages et représentations », notamment les axes « Morphologies urbaines, morphologies sociales » et « Contrôle et pouvoir dans la fabrication et l’usage de la ville ».

 

Présentation synthétique des recherches

Mes travaux portent sur les relations entre circulations, infrastructures de transport et production de la ville. Je voudrais comprendre le rôle du Bosphore dans la géographie stambouliote, comment il est franchi, s’il constitue une rupture, s’il induit des discontinuités, comment sa présence et sa proximité sont mobilisées par les différents acteurs de la transformation urbaine et de l’urbanisation des franges septentrionales d’Istanbul. Il me semble intéressant de mettre en regard les représentations sur le Bosphore comme frontière ou seuil entre l’Europe et l’Asie, l’Orient et l’Occident, avec les circulations réelles et les franchissements concrets de ce détroit. J’interrogerai aussi comment le rôle de carrefour, de plaque-tournante, de porte, de pont d’Istanbul, lié à son site de détroit et à sa situation sur des routes commerciales et migratoires réactivées, est mobilisé dans un projet de développement économique mondialisé. Enfin, je souhaite aborder les circulations qui animent Istanbul et leurs rapports avec la fabrique de la ville, en les observant sur place, à l’articulation. J’étudierai les pratiques de mobilité au sein de la métropole et le rôle que jouent les infrastructures de transport dans le fonctionnement métropolitain et régional, comme dans la vie politique et sociale. Je tenterai de mettre en lumière les enjeux concrets et symboliques. Je voudrais renseigner comment les mobilités et les transports participent de la production de la ville ordinaire.

 

Formation

– Baccalauréat ES

– CPGE A/L

– 2014 – 2019 ENS de Lyon

– Licence Géographie et aménagement, Université Lyon 2

– Master Sciences Sociales, parcours Espaces, ENS de Lyon

– 2018 Agrégation de géographie

– Master Urbanisme et aménagement, parcours Politiques et stratégies urbaines et territoriales, Institut d’Urbanisme de Lyon

 

Dernière mise à jour : décembre 2019