Soutenance de these – Cadre méthodologique pour l’analyse de la valeur durable dans la conception collaborative d’offres innovantes. 28 Novembre. Saint-Etienne

Martha Orellano (UMR 5600 EVS / Mines Saint-Etienne) soutiendra, jeudi 28 novembre,  sa thèse intitulée :

“Cadre méthodologique pour l’analyse de la valeur durable dans la conception collaborative d’offres innovantes”

La soutenance aura lieu le Jeudi 28 novembre 2019 à 9h30 à l’Auditorium de l’emlyon (51 Cours Fauriel, Saint-Étienne).
Vous êtes également conviés au pot de thèse au 6eme étage de l’institut Henri Fayol (Espace Fauriel)  après la soutenance.

Le jury de thèse sera composé de :

  • Tim MCALOONE, DTU, Danemark (Rapporteur)
  • Maria Franca NORESE, Politecnico di Torino, Italie (Rapporteuse)
  • Bernard GRABOT, ENIT Tarbes, France (Examinateur)
  • Lilia GZARA, INP Grenoble, France (Examinatrice)
  • Giuditta PEZZOTTA, University of Bergamo, Italie (Examinatrice)
  • Gilles NEUBERT, emlyon, France (Directeur)
  • Khaled MEDINI, Mines Saint- Étienne, France (Co-encadrant)
  • Christine LAMBEY-CHECCHIN, Université Clermont Auvergne, France (Co-encadrante)
  • Geoffroy BILLOT, EDF, France (Invité)

Résumé :

L’augmentation des pressions environnementales et sociales nécessite l’adoption de pratiques plus durables dans l’industrie. Pour les entreprises, cela se traduit par la prise en compte dans le processus d’innovation de nouveaux critères liés a la création
de valeur durable, dans le sens économique, mais aussi environnementale et sociale.
L’objectif principal de ce travail de thèse est de fournir un cadre méthodologique aux entreprises pour l’intégration de critères axés sur le développement durable dans leurs processus d’innovation. La contribution de cette thèse est triple. Tout d’abord, un cadre permettant de conceptualiser la valeur créée par une innovation est proposé. Ce cadre s’appuie sur cinq dimensions de la valeur : les trois dimensions du développement durable, économique, environnementale, sociale, auxquelles s’ajoutent deux dimensions,
relationnelle et fonctionnelle. Deuxièmement, une approche de modélisation des systèmes est adoptée pour analyser le processus d’alignement entre les attentes des clients en termes de création de valeur et les alternatives possibles en termes de propositions de valeur par les fournisseurs. Enfin, compte tenu de la diversité des parties prenantes impliquées et du caractère multidimensionnelle de la valeur durable, une approche d’aide à la décision multicritères et multi-acteurs est adoptée pour évaluer les alternatives réalisables au regard des objectifs de création de valeur. Le cadre propose est alors appliqué à la transformation du système de fourniture de vêtements de sécurité aux employés d’une grande entreprise française (EDF).